Mesdames, Messieurs les Lecteurs

En fin de campagne électorale, force est de constater  que la probabilité d’aller mieux demain qu’aujourd’hui est une évidence. Le catalogue des promesses, ville par ville est éloquent. Tous les secteurs de l’économie ont été visités et ont fait l’objet de  critiques, recettes et promesses.

 

Même le tourisme a été remis à sa vraie place dans tous les programmes. Le tourisme a été évoqué comme véritable filière économique dont le potentiel   de développement reste prometteur.

 

Mais attention, comme en cuisine, et les chefs ne me contrediront pas, les recettes ne sont pas applicables à tous les produits et, selon ceux que l’on met en œuvre, la proportion des ingrédients et le temps de cuisson peuvent varier.

Il en est bien de même pour le tourisme, élevé depuis peu en grande cause nationale lancée par les Assises régionales, dont celles de la région Bourgogne se sont tenues le  6 février dernier à Dijon.

 

Comme dans pas mal de pans de l’économie, il nous faut atteindre le point critique où la France risque d’être détrônée de sa  position de première destination mondiale en terme de fréquentation et déjà  3ème  en terme de chiffre d’affaires, pour nous inquiéter  des causes et préparer les cataplasmes. En  cause : les prix, une qualité d’accueil qui se détériore  entre autres. On pourrait peut-être ajouter  à ces causes une inadéquation entre l’offre et la demande.

 

Arc-boutés sur notre politique de l’offre, sommes- nous  suffisamment attentifs  à la demande de nos clients et  réactifs  dans l’adaptation de cette offre. Pour tenter de répondre efficacement à cette problématique, encore faudrait-il mieux connaître  nos  touristes : qui sont-ils ? qu’attendent-ils ? comment  peut-on  les séduire et surtout faire la différence avec d’autres territoires ?

 

Toutes ces questions ne trouveront pas de réponse dans les programmes  électoraux. La seule chance de pouvoir y répondre efficacement  consiste en un accueil  plus  chaleureux pour être plus précis. De cet accueil qui surprend par sa gentillesse,  cet accueil qui délie les langues en installant le dialogue et qui permet de recueillir les attentes de cette population qui ne soubaite qu'être séduite.

 

Oui, il nous faut faire de l’accueil la grande cause tournugeoise et là, il s’agit bien d’une décision politique qui doit initier cette démarche et donner les moyens de la mettre en œuvre.  

Oui, le tourisme reste un formidable moteur économique pour peu qu’au lieu de lui appliquer des recettes toutes faites,  sous forme de cataplasme, on mette ne place une véritable stratégie à moyen et long terme. 

 

Bernard Derain

Président

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Site grand public

Vos contacts privilégiés

Priscilla DUBUIS

Responsable de la structure

               Commercial

Mathilde NIEUL

En charge de l'oenotourisme et du cyclotourisme

 

Amélie DOIN

Accueil

Commercialisation

Guidage

Karine MARICHY

Accueil

Démarche Qualité

Guidage

Emilie BRISET

Accueil

TourismeHandicap

Guidage

Restez connectés !

Groupe Facebook des Acteurs du Tourisme du Mâconnais                             Tournugeois

Office de Tourisme

2 place de l'Abbaye

71700 TOURNUS

Tél. 03 85 27 00 20

Fax : 03 85 27 00 21

 

Bureau de Fleurville

RD 906

71260 FLEURVILLE

Tél. 03 85 32 97 38

 

Le Président et les salariées de l'Office de Tourisme